La marque Jordan.

Spread the love

Et si on vous parlait de l’histoire de  air Jordan et de Comment elle a pu se positionner sur le marché américain. 

À l’image de la légende dont elle porte le nom, la marque après avoir subi le rejet à ses débuts, a fini par se positionner sur le marché américain et  la légende continue de s’écrire. 

Parlant de sa  genèse, la Jordan Brand ou la marque Jordan a été créée en 1988, en partenariat avec Nike. Le Swoosh, qui est le logo de la firme, n’apparaît plus sur les produits de la marque Jordan à partir de la Air Jordan VII (1992-1993), seul le Jumpman (logo) y figure : cela est le prolongement d’une très lucrative association entre les deux partenaires depuis 1984.

En effet tout part de 1984 avec le design du jumpman de Michael Jordan. À partir de ce moment, la basket Air Jordan faisait son apparition sur les parquets de NBA. 

Le NBA connaîtra donc un renouveau du point de vue marketing. 

Dans les années 80,  Michael Jordan va tout révolutionner grâce à son agent qui n’hésite pas à demander à Nike de créer une chaussure et une ligne textile pour « His Airness » tout en lui accordant des royalties (25 %) sur chaque produit vendu en plus des 2. 500. 000 $ sur cinq ans. L’équipementier américain Nike accepta la proposition. C’est un coup dur pour Adidas qui aurait pu écrire cette légende puisque Michael Jordan préférait Adidas. 

Avant que la Air Jordan ne s’impose sur le marché, plusieurs modèles ont été créés. Déjà en 1984 et mise en vente en 1985 et qui a généré à Nike plus de 100 millions de dollars cette année-là mais pas vraiment validé par tous. 

La NBA n’était pas aussi branchée en  marketing qu’aujourd’hui. Chaque fois que Michael Jordan est apparu sur le parquet avec une Air Jordan ou une Nike Air Ship au pied, l’organisme le  censurait  avec des amendes de 5 000 dollars pour manquement à la règle de « l’uniformité de l’uniforme ». Nike a profité de cette situation pour en faire sa promotion à travers cette publicité : « le 15 septembre, Nike a créé une nouvelle chaussure de basket-ball révolutionnaire. Le 18 octobre, la NBA l’a exclu du jeu. Heureusement, la NBA ne peut  empêcher à ses fans  de les porter. »

En 1988, Michael Jordan voulait  quitter Nike et lancer sa propre marque et la légende raconte qu’en ce moment-là intervint Tinker Hatfield, célèbre designer  chez Nike, avec la Air Jordan que nous connaissons tous. Jugé trop vieillot, le logo « Wings » est remplacé par le « Jumpman »  un choix immédiatement validé par le numéro 23 des Bulls qui décida par la même occasion de prolonger son contrat . En 2018 la filiale de Nike est autorisée à faire apparaître son logo sur les crampons des footballeurs américains qu’elle équipe. Ainsi, des joueurs comme Bobby Wagner, Le’Veon Bell, Michael Thomas ou encore Tyrann Mathieu comptent parmi ceux qui ont rejoint la « Jordan Family ».

En NBA, la marque Jordan a mis du paquet sur la table pour s’offrir des joueurs comme : Russell Westbrook, Luka Doncic, Zion Williamson et d’autres. Et cela ne s’arrête pas là, la majorité des clubs de la NBA vont porter cette nouvelle  saison  la air Jordan sur leur maillot third . Tout est mise en œuvre pour un élan spectaculaire de la air jordan .

Pour dicter sa loi sur la marché mondial, il faut être visible dans presque tous les sports, Jordan ne manquera pas à la tradition.

Dans le foot, Jordan Brand investit le milieu lucratif du football en frappant son logo sur le maillot third du Paris Saint-Germain. Cette saison, il l’est sur la tenue extérieure. La marque ne semble pas vouloir se contenter de cela, car elle aurait pour objectif de réaliser les crampons de football.

Au-delà du sport,

Jordan a dépassé les frontières depuis un moment. En 2015, le rappeur canadien Drake va même jusqu’à sortir une chanson baptisée « Jumpman » en référence à la marque et aux collaborations réalisées avec elle. La marque serait également prête à frapper un grand coup dans l’univers du luxe en s’associant à… Dior !

C’est ainsi que la marque s’est imposé sur le marché surtout non seulement grâce à sa légende mais aussi grâce à Nike qui a tout donné.

Retraité depuis 2003, il mettrait dans sa poche plus de 130 millions de dollars par an grâce aux royalties qu’il touche sur la vente de produits Jordan Brand.

Fashion Sport